Après la débâcle fac à Anvers, les Bruxellois se sont relancés